About: http://data.silknow.org/object/0062e871-1eee-3971-907e-f4fba10f98fa   Goto Sponge  NotDistinct  Permalink

An Entity of Type : ecrm:E22_Man-Made_Object, within Data Space : data.silknow.org associated with source document(s)

AttributesValues
rdf:type
rdfs:label
  • Velours riche Henri II (patron n° 2903) (fr)
rdfs:comment
  • La maison Mathevon et Bouvard, spécialisée dans les étoffes riches et les velours, triomphe à chacune des Expositions universelles par la qualité de ses réalisations. Elle fait appel aux meilleurs dessinateurs, à Lyon mais aussi à Paris, et collabore notamment avec Arthur Martin, qui semble exposer ses dessins pour la première fois à l’Exposition universelle de Paris en 1867 et est consacré, à celle de 1889, comme « dessinateur industriel de premier ordre. » Le musée des Tissus conserve d’ailleurs plusieurs gouaches livrées par le dessinateur aux fabricants lyonnais. Arthur Martin s’est spécialisé, notamment, dans les compositions historicistes dans le style Renaissance, Louis XIII, Grand Siècle, Pompadour ou Louis XVI. Traitée en velours ciselé camaïeu rouge sur fond satin crème, la laize présente des ornements de couleur rouge, culots et enroulements d’acanthe, cartouche, vase godronné, griffons, sur un contre-fond de ferronnerie rose. Bien que très chargée, la composition est immédiatement lisible grâce aux effets de matières induits par le tissage et au choix savant des tonalités. Dès les années 1880, alors que les fabricants lyonnais innovent dans le domaine du dessin de fleurs, et malgré l’admiration que suscitent les compositions majestueuses destinées à l’ameublement de la haute bourgeoisie, plusieurs commentateurs déplorent le goût historiciste et le recours perpétuel aux modèles du passé, indéfiniment réinterprétés. L’Exposition universelle de 1889 apparaît, de ce point de vue, comme un événement majeur par la diversité des motifs proposés par les fabricants, qui puisent à des sources nouvelles d’inspiration. L’influence du Japon est alors évidente, tout comme l’attrait pour une nature plus surprenante, avec ses fleurs exotiques ou ses fleurs des champs, ses branchages, ses insectes ou ses phénomènes atmosphériques. Maximilien Durand (fr)
sameAs
dc:identifier
  • 950
P3 has note
  • La maison Mathevon et Bouvard, spécialisée dans les étoffes riches et les velours, triomphe à chacune des Expositions universelles par la qualité de ses réalisations. Elle fait appel aux meilleurs dessinateurs, à Lyon mais aussi à Paris, et collabore notamment avec Arthur Martin, qui semble exposer ses dessins pour la première fois à l’Exposition universelle de Paris en 1867 et est consacré, à celle de 1889, comme « dessinateur industriel de premier ordre. » Le musée des Tissus conserve d’ailleurs plusieurs gouaches livrées par le dessinateur aux fabricants lyonnais. Arthur Martin s’est spécialisé, notamment, dans les compositions historicistes dans le style Renaissance, Louis XIII, Grand Siècle, Pompadour ou Louis XVI. Traitée en velours ciselé camaïeu rouge sur fond satin crème, la laize présente des ornements de couleur rouge, culots et enroulements d’acanthe, cartouche, vase godronné, griffons, sur un contre-fond de ferronnerie rose. Bien que très chargée, la composition est immédiatement lisible grâce aux effets de matières induits par le tissage et au choix savant des tonalités. Dès les années 1880, alors que les fabricants lyonnais innovent dans le domaine du dessin de fleurs, et malgré l’admiration que suscitent les compositions majestueuses destinées à l’ameublement de la haute bourgeoisie, plusieurs commentateurs déplorent le goût historiciste et le recours perpétuel aux modèles du passé, indéfiniment réinterprétés. L’Exposition universelle de 1889 apparaît, de ce point de vue, comme un événement majeur par la diversité des motifs proposés par les fabricants, qui puisent à des sources nouvelles d’inspiration. L’influence du Japon est alors évidente, tout comme l’attrait pour une nature plus surprenante, avec ses fleurs exotiques ou ses fleurs des champs, ses branchages, ses insectes ou ses phénomènes atmosphériques. Maximilien Durand (fr)
P43 has dimension
P65 shows visual item
P138 has representation
P102 has title
  • Velours riche Henri II (patron n° 2903) (fr)
is P30 transferred custody of of
is P108 has produced of
is rdf:subject of
is P129 is about of
is crmsci:O8_observed of
Faceted Search & Find service v1.16.103 as of Jun 21 2021


Alternative Linked Data Documents: ODE     Content Formats:       RDF       ODATA       Microdata      About   
This material is Open Knowledge   W3C Semantic Web Technology [RDF Data] Valid XHTML + RDFa
OpenLink Virtuoso version 07.20.3232 as of Jun 21 2021, on Linux (x86_64-pc-linux-musl), Single-Server Edition (125 GB total memory)
Data on this page belongs to its respective rights holders.
Virtuoso Faceted Browser Copyright © 2009-2022 OpenLink Software